Le mercredi 8 février 2017

La montagne est belle et les chalets aussi.

Bref, tout ça pour dire que j'ai craqué pour ce superbe livre de François Isler (Neva Editions)
Histoire de se replonger dans la Savoie... que je n'aurai pas dû quitter.



Le vendredi 3 février 2017

La montagne est belle.



Un peu moins de neige cette année mais assez pour qu'Ours brun, Pimprenelle et les amis fassent du ski.
J'ai commencé la couverture de Lucy mais je n'ai pas respecté le point proposé.
J'ai préféré la crocheter en granny.
J'avance doucement. Il n'y a pas le feu.
Je prends mon temps entre deux siestes sans comprendre pourquoi je suis si fatiguée.

Et puis, Nicole est venue comme chaque année, nous visiter, quémander de la bouffe et faire, elle aussi, de longues siestes.


J'ai oublié l'appareil photo.
Mais j' ai fait quelques prises avec le téléphone.
Je ne me lasserai jamais de reluquer les rideaux, le vieux bois et les chalets d'autrefois.



Le samedi 28 janvier 2017

Bonnet doré

Pour prolonger un peu les paillettes et le doré des fêtes de fin d'année, un bonnet crocheté tout en mailles serrées.
Laine dorée Lanas stop joy 64 % alpaga et le reste en polyamide et polyester.
Crochet n° 10.






Le mardi 24 janvier 2017

Mon beau renard orange

J'ai trouvé un chouette coussin avec deux faces renard : un grand et plein de petits.
J'adore la tronche de ce renard et ce coussin me plaît bien, même si je ne sais pas encore où je vais le mettre.


(Marque : SCION)

Le samedi 21 janvier 2017

2017

Quelques mails reçus et envoyés à l'occasion de cette nouvelle année.
Des messages aux, seulement, 23 amis sur les réseaux sociaux, comme on dit.
Quelques rares coups de fils.

Et puis une seule et unique carte est arrivée, celle de Priscilia du blog(en panne) "Supercréa".
Mais cette carte là, elle m'a fait énormément plaisir !
Les miennes, de cartes de vœux,  ne sont pas parties, sont même pas écrites.
Depuis quelques années, elles s'envolent plutôt début février.




Alors du fond de mon lit, où je reste au chaud pour me réchauffer les articulations et avoir moins mal, je te le dis Priscilia : MERCI !!!!

Le dimanche 15 janvier 2017

Envie de rien du tout.

Mais vraiment envie de rien.

Il y a le problème numéro 1 :
Ma maman atteinte de la maladie d'Alzheimer.
Le maintien à domicile qui atteint ses limites.
La maladie qui lui bouffe le cerveau,
La maladie qui pompe toute mon énergie et occupe toutes mes pensées.
Et la difficile décision du placement en maison spécialisée.

Puis le problème n° 2 :
Des problèmes de santé à répétition.
Une nouvelle hospitalisation.
Nouveau protocole de soins.
Mais pas sans effets secondaires indésirables.

Et puis le gros caca n° 3 :
Depuis que j'ai repris le boulot, c'est...... je manque de mot, tiens !
Une réorganisation de merde qui dure depuis un an et balaie tout sur son passage et avec violence s'il vous plait.
Les agents qui fuient, deviennent malades ou prennent leur retraite.
Un nouveau directeur qui n'a jamais dit bonjour à quiconque, ne regarde personne.
Il ne veut qu'une seule chose : ne pas être emmerdé par quoi que ce soit et par qui que ce soit.
Donc ne jamais rien demander.
Et quand il daigne t'accorder 2 mn, que tu as le temps d'exposer ton sujet s'il ne t'a pas coupé la parole au bout de 30 secondes, alors  il te contredit.
Et il peut aussi soutenir avoir dit le contraire, un peu plus tard.
Absente pour une intervention chirurgicale et à mon retour, je découvre que mon service a disparu. Explosé. Volatilisé. Plus un seul collègue.
Je pars en congé une semaine. Lorsque je rentre, je n'ai plus de bureau.
Je ne sais plus pourquoi je vais bosser.
Ambiance plus que morose.
Plus aucune solidarité ni bienveillance.
Tout le monde a peur.
Mais peur de quoi?
Tout me fait iech.


Et comme dit une copine lorsque tu te trimballes deux barils d'explosifs dans ta vie,  c'est surtout pas ton lieu de travail qui doit allumer la mèche !!!


Alors voilà, je ne fais plus rien.
A 1 heure du mat' je ne dors toujours pas et à 3h1/2 je suis déjà réveillée.
Réveillée, je ressasse. Endormie, je cauchemarde.
Je m'arrête au feu vert et démarre au rouge.
Je n'écoute plus de musique.
Je n'ai pas repris les cours de gym.
Qu'il gèle, pleuve ou fasse beau, je m'en fous.
Je regarde des trucs nuls à la télé,  incapable de faire autre chose.
Je perds la mémoire.
Bref, je suis en panne.
Un seul tricot en cours et largement abandonné.
Le CAL d'attic24 même pas commencé.
Un Noël 100% Alzheimer, pas vraiment drôle.
Nouvel an : au lit à 22h...  gastro à la place de la traditionnelle coupe de Clairette de Die.
Je n'ai envoyé aucune carte de vœux cette année.
Je ne donne plus de nouvelles aux copines.
Me reste mes chats.

Quel merdier!
Va peut-être falloir que je me bouge les fe.., que je pense à moi et rien qu'à moi.
Faire le ménage aussi autour de moi. Me recentrer sur l'essentiel.
Mais, c'est quoi l'essentiel dans une vie ?


(Dessin emprunté sur un blog de crochet abandonné)

Le jeudi 5 janvier 2017

Chouette kit

Pour les petits matins frisquets, j'ai crocheté un snood.
Réalisé avec le chouette kit de Noël.
Fil acrylique et alpaga crocheté en 12.
Travail réalisé en à peine 1 heure.



Difficile d' en dire plus : je ne suis ni contente... ni pas contente.
La couleur est hésitante,  entre vert et gris, plutôt pas mal.
Le snood est doux, très agréable à porter mais le chouette kit reste peu bon marché.
C'est ce que je pense et bien sur, vous pouvez ne pas être d'accord.